Comment créer votre propre entreprise d’extension de cils – 10 étapes pour réussir !

0

Les extensions de cils sont en plein essor, la demande ne cesse de croître. Si vous envisagez de créer votre propre entreprise d’extension des cils, que ce soit comme activité secondaire ou comme service supplémentaire, il y a beaucoup de choses à prendre en compte. Ces 10 points vous aideront à planifier et à mettre en œuvre votre projet.

1. Dois-je suivre une formation en cosmétique pour devenir styliste de cils ?

C’est une question qui est souvent posée. En général, la réponse est “non”. Dans la plupart des régions, ce n’est pas une obligation légale. Pour en être sûr, vérifiez au préalable auprès de votre chambre de commerce locale.

Même si vous n’avez aucune expérience dans le secteur de la beauté, apprendre à faire des extensions de cils ne pose aucun problème. Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’un peu d’habileté, d’une certaine dextérité, de créativité et de la joie de créer de beaux cils.

Néanmoins, je vous conseille de vous faire certifier ! Vous devez suivre un cours et passer un examen pour devenir un styliste de cils certifié. La plupart des clients l’attendent.

 

S’il n’y a pas de cours dans votre région, vous pouvez choisir un cours à distance. Vous pouvez également obtenir un certificat après avoir passé l’examen. Il existe de nombreuses offres sur Internet, mais veillez à choisir une source et une société réputées. Une fois que vous êtes certifié, vous pouvez demander une licence dans votre État, si nécessaire.

2. Quel équipement de base faut-il pour être styliste de cils ?

De quel équipement a besoin un débutant qui veut poser des cils ? Pour vos premiers exercices, le mieux est de commencer par un bon kit de démarrage pour les extensions de cils ou un kit professionnel pour les stylistes des cils. Avec un kit prêt à l’emploi, vous pouvez économiser beaucoup d’argent par rapport à l’achat individuel des produits. De plus, vous n’oublierez rien d’important, car ces kits bien conçus avec un équipement de base contiennent tous les matériaux et outils nécessaires dont vous avez besoin en tant que débutant.

3. Pratiquez les techniques d’application des cils

Pour être un bon styliste, vous devez investir du temps dans votre formation et pratiquer, pratiquer, pratiquer. Tout commence par un cours. S’il n’y a pas de cours dans votre région ou si vous souhaitez vous former depuis chez vous, vous pouvez accéder à un large éventail de matériel pédagogique et de tutoriels YouTube. J’ai appris moi-même à coller des cils à l’aide du DVD d’apprentissage XXL Lashes et du manuel de formation XXL Lashes. Il contient des explications détaillées et de nombreuses photos. Sur la page vidéo, vous trouverez également de nombreux conseils supplémentaires de professionnels et d’experts sur le thème de la pose de cils.

4. Choisissez un nom pour votre entreprise et faites votre marketing

Cela peut sembler être une évidence, mais c’est en fait une étape importante dans la création de votre propre entreprise. Le nom de votre entreprise doit refléter le type de services de pose de cils que vous proposez et être facile à retenir pour vos clients. Procurez-vous ensuite des cartes de visite, que vous devez distribuer généreusement et laisser partout. Elles constituent le support publicitaire le moins cher et peuvent être facilement distribuées partout. XXL Lashes vous propose des cartes de visite photo-imprimées avec vos coordonnées et un motif oculaire accrocheur, ainsi que d’autres supports promotionnels tels que des dépliants, des dossiers de salon ou des t-shirts chics pour les stylistes. Vous pouvez ainsi attirer l’attention avec un petit budget.

5. Créez un site web et des comptes de médias sociaux

À notre époque, il est absolument essentiel d’avoir une présence en ligne pour votre entreprise. Créez également des comptes de médias sociaux sur des plateformes comme Instagram et Facebook afin que les clients potentiels puissent en savoir plus sur votre entreprise et ce que vous proposez. N’oubliez pas de prendre de nombreuses photos de votre travail afin que vos clients puissent se faire une idée de ce que vous faites. Vous pouvez également vous inscrire dans le chercheur de salon par l’intermédiaire de votre fournisseur XXL Lashes afin que l’on puisse vous trouver lorsque quelqu’un cherche un styliste de cils dans votre région.

6. Assurez-vous d’avoir un stock suffisant

Avant de démarrer votre activité, vous devez vous assurer que vous avez tout le matériel nécessaire, comme les différents types de cils (courbes, diamètres, longueurs), les consommables tels que la colle, le nettoyant, l’apprêt, le scellant, les tampons, le dissolvant et plus encore.  Il vaut toujours mieux prévenir que guérir et mieux vaut avoir trop que pas assez. Il est utile de naviguer dans un magasin offrant une gamme complète de produits, où vous pouvez tout obtenir d’une seule source et savoir que les produits sont coordonnés entre eux. Il est également important que les produits soient en stock et puissent être livrés à court terme.

 

7. Trouvez le bon emplacement

Vous avez le choix entre vous installer dans un magasin, proposer le service à domicile ou rendre visite aux clients en tant que styliste mobile. Une coopération avec un studio de manucure, un salon de beauté ou un coiffeur peut également être très fructueuse.

Surtout au début, lorsque la situation de la commande n’est pas encore stable et occupée, il est conseillé d’être aussi flexible que possible et d’économiser des coûts.

8. Fixez vos prix

L’un des aspects les plus importants de la gestion d’une entreprise est de fixer un prix compétitif pour ce que vous proposez tout en réalisant des bénéfices. Par conséquent, renseignez-vous sur les tarifs pratiqués par les entreprises similaires dans votre région, puis trouvez les prix adéquats pour vos services.

9. Obtenez des conseils juridiques et fiscaux

En fonction de l’étendue de votre activité et de la localisation de votre entreprise, il y aura différentes questions fiscales et juridiques à clarifier. Veillez à parler de vos projets à un avocat et à un conseiller fiscal afin de connaître vos obligations en tant qu’entrepreneur dès le départ et d’éviter les risques.

 

 

10. S’assurer

Enfin, n’oubliez pas de vous assurer ! L’assurance responsabilité civile doit couvrir les dommages et vous protéger financièrement si quelque chose ne va pas avec un service, par exemple si une cliente a une réaction allergique ou si ses cils naturels sont endommagés.

 

 

Conclusion :

Créer sa propre entreprise est un projet ambitieux, mais qui peut être incroyablement gratifiant ! Si vous envisagez d’ouvrir une entreprise d’extension de cils, assurez-vous d’être bien informé et préparé grâce à ces 10 étapes. Avec un peu de planification (et beaucoup de travail), vous pouvez réaliser votre rêve de posséder votre propre entreprise !